Suivre sa joie

Suivre sa joie

Quand des sujets me reviennent régulièrement lors de conversations ça me fait comme un « message » dans la tête : Delphine tu dois en parler !

Ces derniers jours je m’entretenais donc avec deux amies proches entrepreneures elles aussi. Toutes deux ont des peurs, qui engendrent des freins à leur visibilité et donc dans leur activité forcément.

Je ne vais pas développer ici de quelles peurs il s’agit, ce n’est pas vraiment le sujet, mais bien du choix qui s’impose alors à nous.

Suivre sa joie

Le conseil que je leur ai donné est le même, c’est celui que j’applique pour moi à la lettre également : il faut juste suivre sa joie !

Ça vous paraît peut-être trop simple, et c’est vrai que ça l’est, mais sachez que cette sensation anodine de « trop beau pour être vrai » vient en fait de votre égo qui se bat.

L’égo est la part en vous qui a créé toutes ces peurs et par extension, vos blocages et vos freins. Vous lui avez donné le rôle de vous protéger de quelque chose. Si vous ne l’écoutez plus et suivez votre joie vous le mettez au chômage et il n’aime pas ça. Lui son truc c’est le contrôle… alors il tire la sonnette d’alarme et on y voit parfois que du feu !

Le dilemme

Rendez-vous compte : d’un côté vous avez vos peurs qui vous emprisonnent et de l’autre votre joie qui vous donne des ailes. Et pourtant, nombreuses sont celles qui font le choix de la peur. Cherchez l’erreur hein !

Quand vous avez peur de faire ou de ne pas faire quelque chose, c’est votre égo qui vous propose en fait un scénario catastrophique. Du style : on ne m’aimera plus, il va se vexer, je vais me planter, ils vont penser que… La liste d’exemples est interminable.

En clair, il se base sur un futur qui n’existe pas tout droit sorti de votre imagination. Si vous êtes honnête avec vous-même, vous verrez qu’il est impossible d’être absolument certaine que le scénario se déroule comme il l’a prévu.

Le présent

Seuls comptent l’instant présent et la joie que vous ressentez ! Comme ce futur n’existe pas il devient inconcevable de baser ses actions, ses humeurs et sa vie en général, sur cette notion. Vous ne trouvez pas ?

Si une idée ou l’idée d’une action dans votre esprit vous met en joie, là maintenant, c’est que c’est juste pour vous. Tout ce qui vient après de négatif c’est l’égo qui reprend le dessus. Comme je le disais, il n’aime pas être oublié, il veut se sentir important.

Suivre sa joie c’est donc ne pas écouter celui qui vous freine, mais plutôt votre intuition qui vous guide. C’est suivre l’idée ou l’action qui nous a rendue toute chose rien que d’y penser… La sensation de sourire, de soulagement, de paix : voilà ce que vous apporte la joie !

Déjà rien que ça, ça n’a pas de prix. Mais cela va plus loin, beaucoup plus loin… La suivre, l’écouter, c’est aussi se reconnecter à l’abondance que nous avons et que nous sommes. La joie, c’est le choix de l’amour et c’est valable pour tous les aspects de notre vie.

Et… C’est réveiller le créateur sans limite en vous.

Et vous, quand avez-vous choisi la joie plutôt que la peur ?

12 Commentaires sur “Suivre sa joie”

  1. Coucou Delphine, comme on le dit si bien, le hasard n’existe pas. Alors que je suis en plein dans mes peurs, ton article apparait pour mettre encore le doigt dessus ! C’est pas top ça 🙂
    Merci

  2. Merci Delphine pour cet article qui tombe à pic aussi pour moi
    Pffffff marre de mon ego !!! ??
    Demain ce sera joie joie joie joie ? et les jours suivants et les semaines suivantes et les mois suivants et les années suivantes ??

  3. Bonjour, j’avance doucement sur mon chemin et effectivement mes priorités deviennent de plus en plus liées à mon bonheur, et du coup en lisant cet article je me rends compte qu’effectivement je suis Ma joie. Merci pour cet éclaircissent, j’espère devenir la femme entrepreneuse spirituelle que je souhaite prochainement en suivant Ma joie.

    1. Myriam, ne te souhaite pas de devenir la femme que tu es déjà… Souhaite-toi juste de ne pas l’oublier… ❤️

      Merci à toi.

  4. Bonjour Delphine,
    Et bien je viens de prendre conscience que mon égo est très très fort…et que ce que je prenais pour de l’inconscience ou de l’irresponsabilité n’est en fait que de la joie..Et comme il y a trop longtemps que je sis tiraillée entre les deux, je vais enfin décider de me faire confiance et suivre cette joie. Du coup je sortirai aussi de mon trou noir…:)
    Merci à vous pour cet article

    1. Quelle belle prise de conscience ! C’est déjà la moitié du chemin… C’est la joie qui va être contente hi hi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.