Savoir dire NON

C’est une chose que je constate régulièrement chez certaines personnes : leur incapacité à dire non, à refuser une invitation, à refuser de faire plaisir malgré l’inconfort que cela engendre pour elles, etc. Jusqu’à s’en rendre malade, unique façon pour elles d’éviter ce fameux non.

Et si chaque situation inconfortable était une invitation à dire ce grand NON justement ?

Car derrière chaque non qui est prononcé, c’est un vrai OUI qui est dit. À soi, à son être, à son âme.

Si je dis oui à une personne qui m’en demande toujours plus quelle en est la raison ? Je cherche bien sûr à être aimée. Car tout revient toujours à cela. La petite fille en moi qui ne veut pas être abandonnée, rejetée, par ses parents. Déjà parce qu’elle a besoin d’eux, comme tous les enfants, question de survie.

J’ai donc mis en place des schémas, entre autres ceux d’accepter parfois n’importe quoi, afin de préserver cet amour de l’autre. L’amour, il est vrai, ça fait du bien.

Mais je ne suis plus une petite fille. Je suis à l’âge de comprendre que je n’ai besoin de personne pour ma propre survie. Parce qu’en plus je suis immortelle.

Je suis à l’âge où je dois me rappeler de m’aimer. Durant mon parcours vers l’âge adulte j’aurai été rabaissée, amoindrie. Des gens que j’aime et que j’estime auront vu en moi des choses imparfaites dont je n’avais pas conscience : « Tu n’es pas assez ceci ou trop cela ma fille ».

J’étais trop jeune pour comprendre que ces idées n’étaient que des délires d’adultes piégés dans leurs conceptions, leurs croyances, leurs illusions.

Car un enfant, dès qu’il naît, s’aime inconditionnellement. C’est cet état, précisément, que je dois retrouver. Oublier tout ce qui a été dit, car rien n’est vrai.

Et lorsque je retrouve cet amour pour moi, d’une puissance divine, je n’ai absolument plus besoin de celui de l’autre. Au contraire, j’en ai tellement à revendre maintenant que je peux voir en lui l’être incroyable qu’il est. 

Je me valide et je valide l’autre. Je lui dis non, et je me dis oui.

Je lui donne dès lors la possibilité de dire non à son tour, de s’auto-valider à son tour.

Je reprends ma souveraineté, les droits humains de mon existence, et je libère en même temps tous les autres êtres.

Je dis non pour le bien de tous.

2 Commentaires sur “Savoir dire NON”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.