Les blessures

S’il y a bien une chose que l’on comprend vite sur le chemin du développement personnel c’est à quel point les blessures sont en fait des messages qui mettent l’accent sur ce qu’il y a encore à travailler en nous…

La blessure souvent remonte loin, dans l’enfance la plupart du temps. On va la chercher, à force de questionnements et de prises de conscience. On la trouve, on pleure (on nettoie) mais, parfois, ce n’est pas suffisant. On traîne le boulet de la blessure pendant des années encore, incapables de s’en débarrasser.

En réalité toutes les blessures sont reliées à l’ego et celui-ci s’en sert largement pour un tas de raison. Bien ancrées dans le subconscient, certaines blessures peuvent présenter certains intérêts. Dans ce cas-là, l’hypnose est un merveilleux outil.

Mais il existe une troisième solution… 

Celle d’aborder les blessures non pas en mode « développement personnel » mais bien en mode « développement spirituel ».

Se rappeler qui Je Suis. Car là où je suis conscient de l’être divin que je suis mes blessures n’existent plus. Raison pour laquelle Rumi disait « La blessure est l’endroit où la lumière entre en toi ». 

La blessure est alors l’outil parfait non pas pour aller creuser son passé mais bien pour se rappeler que la blessure n’est qu’un réflexe égotique dans le grand jeu des illusions de la vie et de ses perceptions limitées.

Chaque blessure est une opportunité pour te rappeler que tu n’es absolument pas cet être blessé et vulnérable, que la vie est d’une grande perfection et que rien ne peut t’arriver vu que tu es immortel.

Les blessures sont une chance, un cadeau sur le chemin du retour vers Soi. Le retour vers Soi étant le vrai but de notre incarnation.

Profites-en, donc, la prochaine fois que tu te sentiras blessé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.