16 Commentaires sur “Le trou noir”

  1. Mais bien sûr ma Delphine qu’on en traverse tous ! Et je pense que la raison pour laquelle on n’en parle pas c’est que ça fait partie du lot (il n’y a pas de haut sans bas) et que quand on est au fond du trou, on est bien centré sur soi (en tout cas, moi c’est comme ça) et qu’une fois que c’est passé, on oublie… Mais en voyant ta vidéo, je me dis qu’effectivement on pourrait en parler davantage et ne pas hésiter à appeler des personnes qui nous aiment même si on est loin 😉 Je dis ça ….. je dis rien 😉 (et promis je me l’applique aussi à moi-même !)

    1. Hoooo merciiiiiii ❤️

      C’est ce que cette vidéo m’a fait réaliser : j’ai facile à en parler mais j’ai encore beaucoup de mal à demander de l’aide… L’habitude de tout faire seule, la fierté d’être indépendante… Faut que j’y travaille 🙂

      Et donc la prochaine fois je crie au secours na !
      Merci….

  2. Ahhh montrer sa vulnérabilité ! Je te rejoins sur le fait que dans notre milieu de coach, dev.Perso c’est un peu tabou de montrer notre côté obscur. Que vont-ils penser de notre crédibilité ? On oublie notre authenticité et ce qui fait que nous sommes Femme et Homme. Se considérer dans notre globalité et notre unicité un sacré travail, le vrai travail !
    Merci pour ce témoignage Delphine et nous savons toutes que derrière les nuages il y a ……. la lumière.

  3. Aaaaahhh… Delphine ! J’ai l’impression que ce n’est pas la première fois que tu tapes dans le mille ! 😉
    Ici, c’est carrément le gouffre noir depuis quelques mois : je boulotte tout le temps, j’essaie d’être partout : sur les réseaux sociaux, dans les réseaux réels, dans les médias, … Et ça stagne. Une dent qui casse, une réparation que je ne peux pas me payer et c’est la goutte qui fait déborder le vase. Normalement, dans ce genre de situation, j’aurais tendance à tout claquer mais je ne sais pas quoi faire d’autre, donc je m’entête. Vivement la lumière ! 🙂

    1. Hi hi je jure que je ne fais pas exprès 😀

      Je vois très bien de quoi tu parles…
      La lumière est déjà en toi, il suffit de s’observer, d’observer le jeu de rôle qu’on a décidé de jouer, et de se demander ensuite si on a envie de continuer ce film-là ou pas…

  4. C’est marrant, hier je voulais te faire un petit message pour te dire combien je t’étais reconnaissante pour tout ce que tu m’as apporté. Je ne sais pas, ça m’a pris le matin, et puis j’ai eu une journée un peu chargé et j’ai zappé.

    Ha le trou noir. Moi aussi j’en sors. Et en fait, je l’ai aussi vécu il y a 3 ans à la meme époque. Je me rends compte du coté cyclique. La dernière fois, c’était arrivé comme le bout de la route, c’était soit ça, soit le burn out. Après 3 ans de galère dans mon activité, j’étais épuisée, et j’avais rencontré une coach qui m’avait épaulé dans ce trou noir. En fait, j’ai plus l’impression d’un énorme recentrage sur soi, du retour à l’essentiel, de se retrouver ou se découvrir.
    Il y a 3 ans, j’ai vraiment commencé à comprendre qui j’étais, a enlever cette grosse armure qui me pesait. J’avais atteint le fond du gouffre en avril. Je le savais que c’était le fond, et que je ne pouvais que remonter. Ca été le cas. Dans la foulée, après le trou noir, j’ai entamé des formations qui ont diamétralement changé ma façon de travailler, de communiquer et d’être.

    En cette fin d’année 2016 et début 2017, j’ai senti que je repartais dans ce cycle. C’est normal, c’était vraiment la fin d’un cycle, le début d’une année particulière (le coq de feu) et toute la numérologie qui va avec. Dès janvier, j’ai été envahie par les questionnements sur ma propre activité, d’ailleurs je t’en ai fait part à plusieurs reprises. Doutes, activités en berne, difficultés à voir un avenir, envisager le changement total.
    Comme je me doutais être dans la meme posture qu’il y a 3 ans, alors, j’ai pris la décision de ne travailler que sur moi. J’avais des blocages, j’ai fait ton atelier sur l’argent, j’ai également suivi des conférences, j’ai lu et regardé des vidéos sur l’éveil et le développement personnel.
    Peu importe si les clients arrivaient moins, pour l’instant je me contenterai de ça, parce que je savais que je verrai bientôt le bout. C’est attendre que la tempête se calme.
    Avril a été surement le plus complexe sur la prise de conscience (comme il y a 3 ans) mais j’avais choisi de m’ouvrir aux autres. Continuer à sourire, à rire meme si je n’arrivais pas à prendre de décisions professionnelles.
    Et puis la fin est arrivée. J’ai cessé de me poser 10 000 questions, si c’était bien ou pas, si c’était un bon choix ou pas. J’ai choisi de ne plus réfléchir et de n’écouter que mon instinct. Faire cesser le mental qui fait ch***, lui dire de se la fermer. D’ailleurs je me souviens de cette conversation avec toi
    « ça y est le mental me parle de nouveau, comment on lui dire de se taire ? – TA GU***  » lol elle était drôle celle là
    Et nous voilà reparti pour un nouveau cycle positif, et sans avoir rien fait, les clients arrivent de nouveau.
    Comme quoi, ces périodes « creuses », de doute, de trou noir nous apprennent énormément. Il faut juste l’accepter, en prendre conscience et savoir qu’il y aura une fin. Se préparer à ressentir la fin de ce trou noir. 🙂

    1. Mouahahahah ouiiiii je me souviens aussi de ma réponse « TA GUEULE » 😀
      Bon ben c’est efficace donc ? (je ris !)

      C’est tellement ça ce que tu expliques, un grand stop « je me recentre sur moi, et les désirs de mon coeur »…

      Merci à toi pour ce beau témoignage qui en aidera plus d’une j’en suis certaine ❤️ Bises !

  5. Coucou,
    Je pense effectivement qu’on en rencontre tous, et je suis d’accord avec Angel : j’ai l’impression que les trous noirs arrivent à un moment où on doit se recentrer voire changer de route. Comme si une nouvelle porte se présente à nous mais que pour l’atteindre, il faut plonger bien profond.
    Ceci dit, je me dis qu’il y a peut-être des « périodes énergétiques » axées sur la remise en question, parce qu’ici aussi c’est compliqué, pour moi et pour d’autres autour de moi. Genre la planète entière connaîtrait-elle un trou noir ? lol
    J’aime beaucoup ta vidéo parce que ce n’est pas si facile que ça de dire « help, je vais bien ». On a vite fait de passer pour Caliméro ou le pleurnichard qui s’apitoie sur son sort. Alors que si on avait tous le courage d’en parler quand ça arrive, ça deviendrait la normalité, y compris pour les coachs, thérapeutes et autres.
    Gros bisous au passage :*

    1. Oui, je suis convaincue aussi que les énergies qui nous entourent influent sur ces passages à vide, les cycles de la lune aussi… Mais, selon moi, il y a un risque à trop se préoccuper de ces effets, dans le sens où on pourrait alors se dire « ha ok c’est autre chose alors j’attends que ça passe »… et du coup on ne fait pas le travail sur soi nécessaire à notre évolution.

      Et c’est marrant ce que tu dis car en faisant cette vidéo je me disais justement « Mais pourquoi c’est pas dans la normalité d’aller mal bordel !? Pourquoi on dit rien, on se cache dans un trou, comme si on avait la lèpre !? » 🙂

      Merci pour ton commentaire et une toute grosse bise itou ! ❤️

    1. Ha ha oui j’avais compris mais c’est une très belle « erreur »… Car au final on va toujours bien, le « grand Moi »; c’est le petit Moi qui part en couilles dans le scénario qu’il a décidé de jouer… Dur dur de s’en détacher 🙂

  6. Merci Delphine pour cette vidéo. Je l’avais vu passer rapidement en me disant « il faudra que je prenne le temps de la regarder tranquillement ». Et ce temps est venu ! Je dirais que les trous noirs sont le lots de tout entrepreneur quel qu’il soit. Comme dit Nathalie, il n’y a pas de haut sans bas.
    Maintenant, en parler au grand jour… Quand le trou est passé et que nos mots vont être plus positifs et qu’ainsi notre expérience peut être utile aux autres. Et avant que ça passe, pendant qu’il dure, effectivement ne pas « forcer », « accepter ».

    1. Merci Hélène pour ton commentaire ! Et oui, l’accueil de nos épreuves et de nos émotions est très important… C’est quand on lutte qu’on tourne en rond bien souvent ! 🙂

      À bientôt !

  7. Bonjour ,
    Plus je regarde vos vidéos (que jadore) plus je me decouvre..c’est juste top!
    Les commentaires aussi bien sûr. Do c je teste en ce moment l’accueil des émotions..je partage toujours autant mes instants de déprime ou trous noirs age mon entourage et je ne culpabilise plus!Yes ! Mais je dois apprendre à demander de l’aide là haut avant de me coucher et ne plus procrastiner car parfois je me demande bien ce que j’attends..rien ne va tomber du ciel (Ce serait trop bien)jai du mal à reprer les signes ..mais je persévère..merci!!

    1. Ho j’en suis ravie !

      N’oublie pas d’être douce avec toi-même avant tout, tu sembles avoir fait un beau bout de chemin déjà, les choses arrivent toujours à temps donc pas de pression à changer quoi que ce soit 🙂

      Merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.