L’éthique d’une guérisseuse entrepreneure

Vous savez, y a des jours comme ça où le même sujet vous revient de manière non sollicitée et vous remarquez que cela provoque en vous une certaine « passion ».

Il fallait donc que j’en parle… de l’éthique !

Euh, de la mienne quoi 🙂

Tu veux des trucs gratuits ?

J’ai rencontré une personne charmante sur le web avec qui je partage sur le sujet de la guérison et du magnétisme. V’là ‘ti pas qu’il me propose un échange de ressources en tout genre. Des livres digitaux, des enregistrements vidéo et audio, et j’en passe. Le tout gratuitement entre nous…

Bien que la proposition était alléchante (surtout pour moi car sa « bibliothèque » avait l’air immense, et en tout cas très intéressante) je me suis surprise à me sentir subitement mal à l’aise ! Ma petite voix me disait « non, n’accepte pas ! »

Il est tellement sympathique qu’une autre partie de moi se trouvait aussi embarrassée de lui refuser l’offre si généreuse !

Pourquoi non

Alors je me suis demandé pourquoi je n’avais pas envie d’accepter… Et les réponses ont débarqué à toute vitesse.

D’une part à chaque fois que j’achète un livre ou une formation par exemple, je considère vraiment cela comme un investissement en moi ! « Parce que je le vaux bien » comme dirait l’autre… Alors je vaux quoi si je me prends tout gratuitement comme une gourmande ? hum… ça coince ça pour moi.

D’autre part je mets un point d’honneur à respecter le travail de tout entrepreneur. Et ça passe bien entendu par le fait de le payer pour ce qu’il a produit ! Que je sois d’accord ou non avec lui, qu’il ait transformé ma vie ou pas, il s’est engagé avec lui-même et a transmis ce qu’il pensait être juste.

J’ai alors répondu à ce nouvel ami que je déclinais son offre. Que je ne le jugeais pas mais que ça allait à l’encontre de l’entrepreneure que j’étais. Et qu’en réalité, je ne faisais que ce que je voulais recevoir moi-même…

Pendant ce temps…

Mon amie me parle de ce nouveau soin énergétique auquel elle vient de s’initier. Et justement la veille je pensais à elle, à ces soins qu’elle avait plaisir à pratiquer pour son entourage, et à son job dans lequel elle n’en parle pas. Bref, où ça allait la mener tout ça…

C’est là qu’elle me dit qu’elle pense les prodiguer… à l’insu de la personne ! Je vous avoue qu’une chose en moi s’est outrée et je me suis vue lui répondre « tu ne vas pas faire ça tout de même !? »

Elle me dit en plus que l’auteur de la formation est d’accord ! J’en suis étonnée car j’ai acheté pas mal de formations énergétiques chez lui et je le considère comme quelqu’un de sérieux. Elle me renvoie là où elle l’a lu sur son site mais m’invite tout de même à expliquer mon point de vue.

Et là, les mots ont de nouveau coulé à flots, la passion s’est emparée de mon petit cerveau 😀

L’éthique du guérisseur

Avant tout je lui ai précisé que je ne parlais pas de soins prodigués pour la planète ou pour une population en danger, etc. Non, non, je parle ici d’un soin à une autre personne qui ne te demande rien du tout. Et ça me pose problème.

D’une part parce que ce serait se prendre pour un sauveur. Or il faut d’abord s’occuper de soi, se sauver soi ! Avant de vouloir guérir quelqu’un qui ne t’a rien demandé, de décider pour lui de ce dont il a besoin, on devrait plutôt se demander où est notre besoin dans cette démarche ? Quand on creuse – vraiment ! – on se rend compte que l’on sert en réalité son propre égo.

D’autre part, avec ce « je fais ce que je veux à qui je veux parce que mon intention est bonne » on oublie un principe fondamental de la guérison énergétique : l’intention justement ! Celle des deux bien entendu !

Car si la décision est unilatérale ben tu sabotes selon moi la moitié du résultat. Il n’y a jamais de hasard, que des complots d’âmes et donc des rencontres programmées… Une personne qui vient te demander de l’aide c’est la moitié du chemin qui est déjà fait.

En conclusion

L’auteur avait un peu tout mélangé dans son article, il y parle aussi de karma etc. Je comprends son point de vue et il y a du vrai dans chaque point développé, mais c’est comme s’il s’était placé à plusieurs niveaux de conscience en même temps. J’ai donc trouvé ça plutôt chaotique comme explications… Je ne développerai pas plus ici sinon l’article deviendrait trop long hi hi !

Ce qui me fait sourire c’est qu’il conclut en disant « le reste est affaire d’ego » !

Hum… et si c’était le mien d’ailleurs qui vous raconte tout ça… ? 😀

Si vous voulez lire son article cliquez ici.

Et vous, ça déchaîne votre passion aussi tout ça ? Où en est votre éthique ?

4 Commentaires sur “L’éthique d’une guérisseuse entrepreneure”

  1. C’est effectivement la base de ne soigner que les personnes qui en font la demande expresse.
    Merci Delphine de revenir sur cette notion essentielle qu’est l’éthique.

  2. Je suis tellement d’accord avec toi !
    Qui plus est, en faisant un soin qui ne t’a pas été demandé, tu dis un gros fuck au libre-arbitre de la personne. Je trouve ça gravissime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.