Je suis le maître

Quiconque ouvre la porte de la spiritualité se trouve automatiquement sur le chemin des questions existentielles. Certains y sont depuis bien plus longtemps et nous offrent alors des réponses souvent précieuses. Les anciens, les sages, les gurus et les maîtres ont de tout temps existé et nous sont d’une grande aide. Par « nous » j’entends l’individu mais aussi l’humanité.

Ne dit-on pas « Quand l’élève est prêt, le maître arrive » ?

Il est facile dès lors d’adopter chaque parole du maître pour vraie, de l’accepter sans résistance. Mais, bizarrement, le disciple finit toujours par partir vers d’autres horizons, parfois même le coeur amer de déceptions vis à vis de ce maître qu’il aura tant chéri.

La raison est simple : l’élève en quête de Connaissances est tout simplement en quête de lui-même.

En chacun de nous réside la Création, la Connaissance universelle, et donc une éternelle sagesse. Ce que nous cherchons en réalité, à travers nos maîtres, est l’accès à ce que nous sommes déjà. C’est pourquoi nous n’obtiendrons jamais entière satisfaction tant que nous ne comprenons pas que le maître est dedans.

Une fois le principe « Je suis un maître » intégré, nous écouterons encore ces maîtres de manière attentive notamment à un autre niveau. Il s’agira, entre autres, d’un dialogue énergétique, d’échanges de vibrations aux fréquences ultra élevées, là où les mots deviennent inutiles. Parce que l’élève et le maître ont compris qu’ils sont pareils, qu’ils appartiennent l’un à l’autre et qu’aucun n’est indépendant.

Le maître est alors là pour jouer en conscience à la co-création de deux âmes où les rôles n’existent plus.

En matière de spiritualité, pour résumer, tu es un maître absolu.

Il y a autant de maîtres sur Terre que d’idées et toutes les vérités sont acceptables, du moment qu’elles te servent. Bouddha disait d’ailleurs « La vérité c’est ce qui est utile ». En tant que Créateur tu es libre de créer n’importe quelle réalité. Libre de jouer avec la vie, ses illusions et ses maîtres qui sont tous une facette de ce que tu es (déjà).

Alors, cher maître, pose-toi juste la question de ce que tu aimerais créer… là maintenant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.