Entrepreneur Spirituel ?

Entrepreneur Spirituel

Finalement en voulant écrire cet article je me rends compte que ce n’est pas facile du tout de définir un entrepreneur spirituel !

Être entrepreneur pour moi ça pourrait se résumer par être indépendant, au propre comme au figuré.

Être spirituel, là ça devient compliqué parce qu’il y a autant de spiritualités que de personnes spirituelles…

Alors j’ai fait des recherches.

Dans le Larousse voici ce que l’on trouve :

Qui est de la nature de l’esprit, considéré comme une réalité distincte de la matière : La nature spirituelle de l’âme.

Qui relève du domaine de la pensée, de l’esprit : La parenté spirituelle de deux écrivains.

Qui appartient à un domaine moral, distinct des réalités du monde sensible et de la vie pratique : Le pape, chef spirituel des catholiques.

Qui a de l’esprit, de la finesse dans sa manière de manier les idées : Un homme spirituel.

Qui manifeste du piquant, qui amuse, fait rire : Une repartie spirituelle. (ha tiens, un de ces 4 je reviendrai sur l’humour et la spiritualité !)

Et un entrepreneur spirituel au final c’est quoi ?

Certains diront qu’il faut être « connecté » pour être spirituel, d’autres qu’il suffit d’être ouvert aux mondes invisibles (accepter qu’ils existent), d’autres encore qu’il faut vouloir aider les gens plutôt que de viser le profit.

Un certain Damien Wills a quant à lui élaboré une liste de signes qui détermineraient un entrepreneur spirituel :

1. Un entrepreneur spirituel est complètement conscient qu’il fait partie d’un grand plan divin.

2. Un entrepreneur spirituel a appris à bannir son Ego (ou l’a restreint considérablement).

3. Un entrepreneur spirituel crée uniquement des produits ou services qui aident ou inspirent l’humanité.

4. Un entrepreneur spirituel est un exemple de l’amour et de l’énergie créatrice de Dieu.

5. Un entrepreneur spirituel inspire les autres et montre l’exemple.

6. Un entrepreneur spirituel ne devient pas entrepreneur pour être riche.

7. Un entrepreneur spirituel devient entrepreneur parce qu’il le doit.

Et bien… ça fait beaucoup de choses !

Mon avis sur la question

Ben un entrepreneur spirituel, c’est comme pour les autres, il fait de son mieux avant tout !

Il est loin d’incarner le divin car il est humain tout simplement, avec ses qualités et ses « défauts ». Il est donc parfaitement imparfait, par contre je pense qu’il en est juste un peu plus conscient qu’un autre et qu’il cherche constamment une meilleure version de lui-même. Il peut être religieux, ou pas. Il peut être consciemment « connecté » ou pas (Ben oui parce que nous sommes TOUS connectés !). Il peut être un leader, un exemple, ou un inconnu qui a du mal à percer. Il peut avoir de l’humour, ou pas (pfff !). Il peut aimer l’argent ou être carrément bloqué sur le sujet.

En conclusion, et à mes yeux évidemment, c’est donc Monsieur ou Madame Tout-le-Monde. La différence c’est qu’il a ouvert ses horizons et a tendance à se questionner. Il a effectivement envie de faire du bien aux autres, peu importe la forme, mais pour certains ce ne sera pas ressenti comme une grande mission, c’est juste qu’ils ont un cœur gros comme ça.

Et vous, quelle est votre définition de l’entrepreneur spirituel ? Je serais curieuse de lire vos commentaires… 🙂

19 Commentaires sur “Entrepreneur Spirituel ?”

  1. Pour moi un entrepreneur spirituel, c’est une personne qui a décidé de créer sa vie aussi bien personnelle que professionnelle et qui se sert de tout ce qui lui arrive pour évoluer.

    1. Haaaa c’est un sujet dont je veux parler ça : le parallèle entre la spiritualité et l’entrepreneuriat… un vrai cheminement vers soi… !

      Merci Sabine pour ta vision !! :*

  2. Ben c’est moi ! Une entrepreneuse spirituelle ! Lol
    Une personne qui aide les autres à cheminer et qui s’aide de toutes les forces divins et naturelles qu’elle trouve 😉

  3. « Un entrepreneur spirituel, c’est comme pour les autres, il fait de son mieux avant tout ! » J’aime beaucoup cette définition. Elle décomplexe tout de suite les choses, car oui nous sommes parfaitement imparfait, et nous faisons de notre mieux pour suivre notre chemin de vie. Car en nous mettant au service de nous-mêmes, en nous honorant chaque jour, nous nous mettons au service du monde et participons à l’éveil des consciences.

  4. C est incarner sereinement et en pleine conscience le paradoxe d être en même temps indépendant et au service de plus grand que soi… ?

  5. J’aime beaucoup la vision d’Anne-Claire, également 🙂
    Il y a quelque chose de l’ordre de la foi dans le chemin d’un entrepreneur. Pour ce qui concerne l’entrepreneur spirituel, pour moi, c’est une personne qui reste connecté à cette foi en la Vie et qui développe les dons, les talents qui honorent sa part divine dans une volonté de service aux autres, au monde, à plus grand que soi.

  6. dans entrepreneur il y a entreprendre et dans spirituel il y a esprit. on pourrait dire donc entreprendre avec esprit, entreprendre en esprit, entreprendre l’esprit.
    pour moi c’est agir avec conscience.
    et s’il y a conscience il y a conscience des autres et de l’appartenance à la conscience universelle.
    une entreprise spirituelle serait donc une action commune pour développer des moyens, des aliments, des outils spirituels qui contribuent au développement de la conscience universelle et ses objectifs dans l’humanité. Aider les autres n’a aucun sens pour moi. les autres c’est moi. l’expression « aider les autres » induit un rapport de supériorité; je sais quelque chose qu’ils ne savent. il y a partage des expériences car la conscience oeuvre en chacun de nous.

  7. Bonjour, pour moi c est quelqu un qui se sent en lien profond en soi même avec la spiritualité et qui décide d entreprendre (quelle liberté) pour amener de la spiritualité dans la matière de la façon dont il a envie de la faire.

  8. Bonjour pourriez-vous m’aider svp. Je cherche à passé un diplôme dans la spiritualité qui me donnerais le droit de devenir auto entrepreneur.
    Quels sont les diplômes qui permettent cela ?
    Je suis dans la guérison,

    1. Bonjour,

      Il n’y a pas de diplôme à passer en « spiritualité ». La guérison est un large sujet, et comprend notamment les soins… il existe des formations un peu partout en présence comme en ligne. Quant au statut d'(auto)-entrepreneur il faut se renseigner dans sa région, je ne suis pas une spécialiste en la matière en plus d’être belge vivant en Italie…

      Belle continuation +

    1. Bonjour Margherite,

      Il suffit de faire un copier-coller du message. Il ne m’appartient pas, je n’en suis pas l’auteur, même si c’est très gentil de vouloir me faire connaître en me mentionnant merci ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.